CSV Excel CSV
Blog

Améliorer la distribution des e-mails - partie 2

Dans le dernier article de notre série de blogs sur la “délivrabilité”, nous avons montré l'influence que peut avoir l'expéditeur d'un e-mail sur le fait que l'e-mail atterrisse dans la boîte de réception ou qu'il soit intercepté avant la distribution. Mais même si l'expéditeur est digne de confiance et inscrit dans une liste blanche, il se peut qu'un e-mail atterrisse dans le répertoire des spams.

Partie 1 : Quels effets l'expéditeur a-t-il sur la délivrabilité d'un e-mail

Partie 3 : Comment la qualité de vos listes de destinataires agit-elle sur le taux de spams

image

Selon quels critères le filtre anti-spam vérifie-t-il le contenu de vos e-mails

Les programmes de messagerie essayent de détecter quels e-mails le destinataire souhaite recevoir et lesquels il ne souhaite pas recevoir. C'est pourquoi il est possible que des messages souhaités finissent également dans le répertoire des spams. Le filtre anti-spam examine l'e-mail en recherchant des caractéristiques spécifiques et il en déduit la probabilité que ce courrier soit un spam, c'est à dire un message indésirable. Lorsque vos e-mails présentent une caractéristique typique d'un spam, ils sont dirigés vers le répertoire des spams au lieu d'aller dans la boite de réception. C'est pourquoi vous devriez faire attention à ne pas utiliser ces caractéristiques lors de la rédaction de vos mailings.

Éviter les mots déclencheurs d'alertes

Les mails qui sont réellement des spams utilisent souvent des contenus liés aux médicaments, aux plus de 18 ans, aux drogues ou au jeu. Si possible, évitez d'utiliser des mots typiques de déclenchement d'alerte tels que “gratuit”, “gain”, “félicitations”, “profit”, … dans le texte mais surtout dans l'objet de l'e-mail. Utilisez également avec modération les expressions qui incitent à une action urgente, comme par exemple “seulement valable pendant une courte période”. N'indiquez pas l'adresse e-mail du destinataire dans l'objet, car c'est également un signe caractéristique de spam.

Respecter les règles de l'orthographe

Respectez toujours les règles de l'orthographe et de la grammaire, car elles ne sont pas seulement un indicateur du sérieux de votre entreprise, mais font également partie du contrôle anti-spam. En cas de trop nombreuses erreurs, il est probable que le mail soit considéré comme un spam.

Vérifier ses propres termes

Dans la mesure du possible, vous ne devriez utiliser des termes qui n'appartiennent pas à la langue française qu'avec parcimonie. Cela inclut à la fois les noms de produits imaginaires et les noms de marques qui ne figurent pas dans les dictionnaires, tels que “rapidmail”. Ceux-ci ne seront pas reconnus par les filtres anti-spams et considérés de ce fait comme une orthographe incorrecte.

Notre recommandation :
Copiez tout simplement votre newsletter dans un document Word ou dans un autre programme possédant une vérification orthographique. Vous pourrez alors voir combien de mots ne seront vraisemblablement pas reconnus. Moins il y en a, mieux cela sera. Si vous utilisez vos propres noms de produits et vos propres noms de marques, vous devriez les intégrer dans des images de produits plutôt que de les écrire avec du texte dans l'e-mail.

N'utiliser les caractères spéciaux qu'avec parcimonie

N'utilisez les symboles spéciaux tels que “@”, dollar, euro, pour cent ou point d'exclamation que lorsque c'est nécessaire. Le fait d'en utiliser plusieurs les uns à la suite des autres est une des caractéristiques des spams.

Éviter le formatage excessif

Évitez d'écrire en rouge et d'écrire un mot entier en majuscule, surtout dans l'objet! Dans les deux cas, ce sont des formatages souvent utilisés par les spammeurs. Renoncez également au formatage excessif, comme par exemple des textes contenant des couleurs, des tailles ou des polices de caractères trop nombreuses.

Faire attention au rapport entre les textes et les images

Les filtres anti-spams ne voient pas les images. C'est pourquoi vos newsletters ne devraient pas être constituées que d'images. Le filtre ne voit dans ce cas qu'un mailing vide, ce qu'il considère de nouveau comme un spam. Utilisez les textes alternatifs qui s'affichent lorsque les images ne sont pas chargées.

Ne pas envoyer de pièces jointes trop grosses

Les filtres anti-spam sont souvent méfiants envers les pièces jointes, car des programmes malveillants peuvent être envoyés de cette façon. Envoyez donc plutôt si possible des pièces-jointes au format de fichier pdf et veillez à ne pas dépasser la taille d'1 Mo.

Proposer un lien de désinscription

Mis à part le fait qu'un lien de désabonnement dans les mailings commerciaux est une partie obligatoire d'un e-mail pour des raisons juridiques, cela présente un autre avantage : les destinataires peuvent l'utiliser pour se désinscrire de la newsletter. Cela peut sembler étrange au début, car après tout, vous voulez conserver vos destinataires. Mais la désinscription permet en fait d'éviter que le destinataire ne marque votre e-mail manuellement comme étant un spam lorsqu'il ne souhaite plus recevoir la newsletter. Un tel marquage est en effet remarqué par le filtre, ce qui influencera très négativement la délivrabilité de votre prochain mailing, non seulement pour ce destinataire, mais aussi pour l'ensemble des destinataires de ce fournisseur.

Attention avec les listes de destinataires internationales

Certains filtres anti-spam sont sévères avec les mailings écrits dans des langues étrangères, pour lesquelles le destinataire n'a encore jamais reçu de mailing. Pour un destinataire qui n'a par exemple reçu jusqu'à présent que des e-mails en anglais ou en français, un e-mail écrit en cyrillique ou en chinois sera éventuellement considéré comme étant un spam par le filtre anti-spam.

Attention avec votre propre code HTML

N'utilisez pas de javascript dans votre code et veillez à ce que le code HTML respecte les standards et soit écrit proprement. Si le filtre anti-spam ne peut pas lire votre code, votre mailing pourrait atterrir dans le répertoire des spams. Assurez-vous que les versions HTML et texte de votre mailing correspondent.

Utilisation de liens dans les e-mails

Ne créer des liens que vers des cibles sérieuses

Ne créez des liens que vers des cibles de confiance. Si un lien mène à un domaine douteux qui, par exemple, n'utilise pas les standards actuels tels que les certifications, cela augmente la probabilité que l'e-mail soit intercepté par le filtre anti-spam.

Ne pas écrire les URLs en toutes lettres

Si possible, n'écrivez pas d'URLs en toutes lettres dans les textes de vos e-mails.  Si vous le faites tout de même, assurez-vous que l'URL affichée correspond bien à la destination du lien. Si ce n'est pas le cas, les filtres anti-spam déclenchent une alarme et affichent souvent un message d'hameçonnage, c'est à dire un avertissement contre une escroquerie.

Ceci est particulièrement important si vous souhaitez évaluer les clics de votre mailing dans les statistiques. Pour que ceux-ci puissent être comptabilisés, nous remplaçons automatiquement vos liens par des liens de suivi. Cela fonctionne comme une redirection et vos destinataires ne s'aperçoivent de rien. Cela ne pose problème que si vous utilisez une URL en toutes lettres dans le texte, comme décrit ci-dessus, car la redirection à partir du lien de suivi entraîne un écart entre l'URL affichée et l'adresse cible. L'avertissement s'affiche donc. Pour éviter cela, vous avez deux possibilités :

  1. N'utilisez pas d'URL en toutes lettres dans votre mailing, mais plutôt     des mots ou expressions que vous associez à un lien ou à un bouton, tels que “voir l'offre”, “accéder au site Web”, “voir les nouvelles” ou autres boutons similaires.

  2. Désactiver les liens de suivi de votre mailing. Dans l'éditeur de     mailing, allez à l'élément de menu “Liens” sur la droite et décochez les cases de tous les liens que vous ne souhaitez pas remplacer par des liens de suivi. Veuillez noter que dans ce cas, nous ne pouvons pas établir de statistiques de clics.

Utiliser ses propres liens de suivi

Utilisez si possibles vos propres liens de suivi. Pour ce faire, vous pouvez entrer votre propre domaine dans les paramètres du compte sous “Domaine”. Celui-ci sera alors utilisé pour les liens de suivi et de désinscription. Dans l'éditeur de mailing, vous pouvez décider pour chaque mailing sur la partie droite sous “Domaine” ceux que vous voulez utiliser.

Ne pas utiliser de liens tronqués

Dans les spams, les liens sont souvent tronqués, par exemple “bit.ly”, pour que le lecteur ne puisse pas voir quelle page sera appelée lorsqu'il cliquera sur le lien. Comme il n’y a pas de restriction de caractères pour les URLs dans votre newsletter, il n’y a aucune raison d’utiliser des liens tronqués.

Créer des liens vers des domaines et non vers des adresses IP

Créez dans la mesure du possible toujours des liens vers des domaines et non vers des adresses IP. Le destinataire (et donc aussi le filtre anti-spam) devrait toujours pouvoir voir vers où le lien va l’emmener.

Mon e-mail est un spam ?

Votre e-mail ne sera pas automatiquement considéré comme un spam s'il présente une des caractéristiques mentionnées. A partir des différents critères, le filtre anti-spam calcule un taux, c'est à dire une valeur, qui représente la probabilité que votre e-mail soit un spam. Cela dépend non seulement du nombre de critères que vous “transgressez”, mais également desquels, car ils sont pondérés différemment. C'est seulement lorsque vous avez dépassé une certaine valeur que votre e-mail sera vraiment intercepté par le filtre anti-spam.

La catégorisation dépend en outre fortement du filtre anti-spam utilisé par vos destinataires, car les critères de filtrage varient d'un fournisseur à l'autre et d'un pays à l'autre. Par exemple, alors que Spamassassin (un des filtres anti-spam les plus utilisés dans le monde anglophone) qualifie déjà le salut universel “Dear sir” ou “Dear madam” comme un signe de spam, une salutation comme “Sehr geehrte Damen und Herren” ne pose aucun problème dans les pays germanophones.

Notre recommandation : Lorsque c'est possible, personnalisez tout de même la salutation dans votre mailing. Lorsque le contenu est personnalisé, les interactions avec l'e-mail, telles que les clics et les réponses, ont tendance à être supérieures à celles ayant un contenu non personnalisé, ce qui a un impact positif sur le taux de délivrabilité. Pourquoi ? C'est ce que vous apprendrez dans la troisième partie de notre série sur la délivrabilité.

Si vous ne savez pas exactement si vos e-mails seront considérés comme des spams ou pas, ou pourquoi ils n'arrivent pas à vos destinataires, vous pouvez nous contacter. Nous examinerons avec plaisir ensemble ce qui se passe dans votre cas particulier.


Pas de mot clé
Date de publication : 16.04.2019

Retour au blog
%

Inscrivez-vous avant le 31.12.2019
et bénéficiez d'un envoi d'e-mailing gratuit vers 2 000 destinataires.

S'inscrire gratuitement