CSV Excel CSV
Blog

Améliorer la distribution des e-mails - partie 1

Dans chaque newsletter, on investit beaucoup de travail, de temps et bien sûr d'amour. Et ce n'est que lorsque l'e-mail parvient au lecteur que l'effort est récompensé et seulement à ce moment-là que l'e-mail peut être un succès. Dans notre article en plusieurs parties sur la “délivrabilité”, nous vous montrons ce que vous pouvez faire pour vous assurer que vos newsletters ne se retrouvent pas dans le dossier des courriers indésirables mais pour qu’elles se retrouvent dans la boîte aux lettres de vos destinataires.

Partie 2 : Selon quels critères le filtre anti-spam vérifie-t-il le contenu de vos e-mails

Partie 3 : Comment la qualité de vos listes de destinataires agit-elle sur le taux de spams

image

Un filtre anti-spam vérifie chaque e-mail avant que celui-ci n'atterrisse dans la boite de réception du destinataire. C'est de cette façon que les messages indésirables sont filtrés et qu'ils n'entrent pas dans la boîte de réception. L'avantage de ce filtrage automatique est que le destinataire n'est pas accablé de mails et qu'il peut se concentrer pleinement sur les messages qu'il souhaite vraiment recevoir : votre newsletter par exemple.

Lorsque l'on comprend comment fonctionne un filtre anti-spam lors de la vérification des e-mails et qu'on connaît les critères de tri, on peut faire en sorte de ne pas déclencher les signaux d'alarme lors de la création d'une newsletter.

Saviez-vous que vous n'êtes pas seul à avoir de l'influence sur le taux de délivrabilité de vos e-mails, mais que l'outil de newsletter que vous utilisez pour envoyer vos e-mails en a aussi ? Dans cet article, nous vous montrons pourquoi et ce que fait rapidmail de façon fiable pour acheminer vos e-mails dans la boite de réception.

Quels effets l'expéditeur a-t-il sur la délivrabilité d'un e-mail

Le filtre anti-spam ne vérifie pas que l'e-mail lui-même. Il vérifie aussi celui qui l'envoie. À cette fin, l'adresse IP du serveur qui a envoyé l'e-mail, ainsi que le domaine de l'adresse e-mail auquel les messages refusés seront renvoyés, sont comparés aux entrées de différentes listes blanches et noires.

Une liste blanche, c'est quoi ?

Une liste blanche est une liste positive, dans laquelle les adresses des expéditeurs de confiance sont entrées. Si l'adresse IP ou le domaine de l'expéditeur est inscrit dans une liste blanche, le courrier électronique sera privilégié. Cela signifie qu'il n'y aura pas d'autre contrôle de l'expéditeur. Les filtres anti-spam utilisent pour cela des listes blanches publiques, comme celle du CSA (Certified Senders Alliance), dont laquelle rapidmail et de nombreux autres prestataires allemands de newsletter sont membres.

Une liste noire, c'est quoi ?

Les filtres anti-spam des services de messagerie utilisent des listes négatives appelée listes noires dans lesquelles sont enregistrés les expéditeurs qui ne sont pas dignes de confiance, car ils se sont fait remarqué par exemple par l'envoi d'e-mails indésirables. Si l'adresse IP ou le domaine est présent dans l'une de ces listes, vos messages ne seront pas transmis aux adresses e-mail de ces fournisseurs.

Qu'est-ce que cela a à voir avec le prestataire de newsletter ?

Vos newsletters seront envoyées via les serveurs de rapidmail. Ce ne sera pas votre propre adresse IP qui sera vérifiée, mais une adresse IP de rapidmail. Pour l’envoi, on utilise généralement une adresse IP partagée, que vous partagez avec de nombreux autres expéditeurs. Cela peut avoir des avantages, mais aussi des inconvénients.

Une adresse IP partagée est idéale pour les expéditeurs ayant de petits volumes d'expédition. Car, suite aux nombreux e-mails déjà envoyés, elle profite d'une bonne réputation, c'est à dire d'une reconnaissance de la part des services de messagerie. Grâce aux e-mails déjà envoyés avec cette adresse IP, la confiance des services de messagerie est déjà gagnée et tous ceux qui expédient à partir de cette adresse en profitent.

L'inconvénient est que le comportement de chaque expéditeur affecte la réputation de cette adresse IP. Si l'un de ces expéditeurs s'avère être un expéditeur de courrier indésirable, la confiance en cette adresse IP s'en ressentira et le taux de distribution baissera. C'est pourquoi nous sommes très attentifs et surveillons tous les nouveaux expéditeurs et nous en tirons les conséquences nécessaires si nous découvrons un expéditeur qui ne serait pas sérieux. Nos experts en distribution travaillent en outre quotidiennement à maintenir la bonne réputation des adresses IP de rapidmail.

Y a-t-il une alternative ?

Au lieu d'utiliser une adresse IP commune, vous pouvez également utiliser une adresse dédiée, c'est à dire une adresse que vous êtes seul à utiliser. Vous êtes donc aussi seul à pouvoir maintenir le taux de distribution à un niveau élevé. Sur demande, rapidmail peut vous mettre à disposition une adresse d'expédition dédiée prête à l'emploi. Prête à l'emploi signifie que nous avons déjà envoyé des mailings via cette adresse IP pour que les services de messagerie soient habitués au volume d'expédition prévu pour cette adresse IP. En conséquence, vous pouvez envoyer directement des messages sans avoir besoin de gagner pas à pas la confiance des services de messagerie. Faites-vous conseiller sur cette solution par notre équipe de support et demandez une offre sans engagement.

Cela signifie-t-il que l'expéditeur ne sera jugé que sur le prestataire de newsletter ?

Non. L'adresse e-mail de l'expéditeur joue également un grand rôle. Du moins si votre adresse d'expéditeur est une adresse gratuite, comme par exemple Gmail, GMX, Web.de ou encore iCloud. Si vous écrivez à vos destinataires avec une telle adresse, la probabilité que vos e-mails atterrissent dans le répertoire des spams ou qu'ils ne soient pas du tout remis sera plus élevée.

Vous envoyez par exemple un e-mail à partir d'une adresse GMX à vos destinataires, dont certains utilisent aussi une adresse GMX. GMX reconnaît cette adresse e-mail, mais il s'aperçoit que l'e-mail n'a pas été envoyé via GMX et il pense alors qu'il s'agit une escroquerie. Vous devriez donc toujours utiliser une adresse d'expéditeur liée à votre domaine, par exemple info@votredomaine.fr.

Le même problème peut aussi se produire avec les “envois internes”, c'est à dire lorsque vous utilisez comme adresse d'expéditeur une adresse appartenant au domaine de votre entreprise et que vous écriviez à des destinataires du même domaine, par exemple à vos collègues de travail.  L'e-mail sera considéré par le serveur de réception comme étant une menace car son domaine sera utilisé comme expéditeur. Vous trouverez dans notre base de données d'aide en ligne une explication plus complète ainsi qu'une possible solution.

Le saviez-vous ?

Comme nous sommes membres du CSA et de diverses autres organisations, nos adresses IP sont inscrites dans les listes blanches les plus importantes. C'est pourquoi les e-mails envoyés via rapidmail sont privilégiés par les fournisseurs les plus connus, comme par exemple Hotmail, GMX, Outlook et Office 365, et sont de ce fait distribués avec un filtrage anti-spam plus réduit.


Pas de mot clé
Date de publication : 02.04.2019

Retour au blog
%

Inscrivez-vous avant le 31.12.2019
et bénéficiez d'un envoi d'e-mailing gratuit vers 2 000 destinataires.

S'inscrire gratuitement