CSV Excel CSV
Blog

L’équilibre idéal entre image et texte pour vos newsletters

image

Dans la majorité des cas, le destinataire décide en un coup d’œil si votre mailing lui laisse une bonne impression et s’il vaut la peine d’être lu. La perception peut encore changer en fonction du contenu, mais bien souvent c’est la première impression qui prime.

Si la mise en page du mailing n’est pas agréable à l’œil, le destinataire aura peu d’intérêt à en lire son contenu. C’est pour cela qu’il est important de rythmer de longs textes avec des pauses. Avec l’aide de paragraphes, de titres et d’images, vous n’optimisez pas seulement la mise en page, mais vous obtenez aussi de courtes respirations qui permettront au lecteur de mieux assimiler les textes. Les images assorties au texte contribuent en outre à faciliter la mémorisation des informations communiquées aux lecteurs.

Des images valent mieux qu’un long discours ?

Oui, mais uniquement si elles sont affichées. Dans certains clients de messagerie, les images doivent être téléchargées manuellement, le destinataire ne voit dans un premier temps que le texte et des symboles de substitution pour les graphiques. Les images doivent ainsi renforcer le sens du texte, et non pas transmettre l’intégralité du message. Certaines newsletters sont composées seulement d’images : les boutons, les titres et parfois même le texte sont des graphiques exportés depuis un logiciel de composition et insérés dans la newsletter. Certes, ce procédé offre plus de possibilités en termes de design, là où les éditeurs de newsletters atteignent certaines limites liées aux contraintes de l’e-mail marketing. Mais si votre mise en page n’est composée que d’images, comme nous l’avons mentionné plus haut, ces dernières ne seront visibles qu’après action supplémentaire du destinataire.

Faites en moins pour obtenir plus

image

Les images devraient être utilisées modérément et de manière ciblée. En règle générale, il est conseillé d’avoir 2/3 de texte et 1/3 d’images. Cette bonne pratique a un impact favorable, puisqu’elle abaisse le risque de relégation en spam de votre newsletter et optimise le temps de téléchargement du mailing sur le réseau mobile.

Faites en sorte que vos destinataires se souviennent de vous grâce à des mises en page attractives et des images de haute qualité. Evitez d’envoyer des newsletters surchargées au risque de manquer la boîte de réception de vos destinataires en direction du dossier spam.



Retour au blog
%

Inscrivez-vous avant le 31.10.2017
et bénéficiez d'un envoi d'e-mailing gratuit vers 2.000 destinataires.

S'inscrire gratuitement