CSV Excel CSV
Blog

10 conseils pour augmenter votre taux d’ouverture

image

Dans l’article suivant, vous apprenez comment le taux d’ouverture est mesuré : Le taux d’ouverture, un indicateur majeur de l’e-mail marketing

1. Incorporer les images ou les télécharger ?

Avec rapidmail, vous avez la possibilité d’incorporer les images dans le mailing. L’avantage est évident : les destinataires peuvent dès réception visualiser le contenu entier du mailing, y compris les images, sans avoir à télécharger de contenu externe.

L’inconvénient, c’est que le destinataire n’a pas d’action à effectuer pour télécharger les images. Certains e-mails pourtant lus, risquent de ne pas être comptabilisés dans vos statistiques d’ouverture. De plus, le mailing peut peser trop lourd et certains clients de messagerie (par ex. sur le programme e-mail de l’iPhone) montrent les images en pièce jointe lorsque celles-ci sont incorporées dans le Mailing, ce qui peut irriter certains destinataires.

Pour résumer, c’est vous qui avez le choix de la méthode à adopter. Le succès de vos campagnes e-mailing dépend de la typologie de vos destinataires, il est donc conseillé de tester les deux méthodes afin de définir laquelle convient le mieux à votre cible.

Dans l’éditeur à l’étape « Mise en page », cliquez sur « Images » dans le menu de droite, pour incorporer ou non les images dans l’e-mail. 

image

2. Textes éloquents pour attirer l’attention

Si vous décidez de ne pas incorporer les images dans le mailing, nous vous conseillons vivement de renseigner pour chaque image le champ « titre » avec un texte éloquent qui attirera l’attention des destinataires. Les images n’étant pas visibles à l’ouverture du mailing, le destinataire se focalisera dans un premier temps sur le texte de substitution et téléchargera éventuellement les images.

image

3. Optimiser le sujet du mailing

Le sujet est la première impression que vous donnez à vos destinataires. Ce n’est pas une tâche facile : il doit attirer l’attention, éveiller la curiosité et en même temps donner un avant-goût du thème abordé dans le mailing.

Afin d’optimiser le sujet, nous conseillons d’utiliser la fonctionnalité « test A/B » mise à disposition dans rapidmail.

Lors d’un test A/B, vous pouvez envoyer deux variantes différentes du sujet et de l‘e-mail d’expéditeur à une partie de votre liste de destinataires. Par exemple, 10% de votre liste reçoit la newsletter avec le sujet A et 10% avec le sujet B. Après un certain laps de temps, vous pouvez vérifier quelle variante a eu le plus de succès et envoyer automatiquement ou manuellement la variante gagnante au reste de la liste. Avec rapidmail, vous pouvez utiliser le test A/B sans frais additionnels. Utilisez donc cette fonctionnalité afin d’optimiser vos mailings !

Pour savoir comment effectuer un « test A/B », veuillez cliquer ici :
Le test A/B : maximisez votre réussite

4. Évitez les fautes classiques dans le sujet

Il y a certains sujets qui peuvent être reconnus entant que spam et qui sont donc à éviter. Il s’agit ici de simples notions comme « offre », « gratuit », « acheter », « bonjour », « crédit » ou encore « garantie ».
Évitez également de mettre uniquement des lettres majuscules dans le sujet de votre mailing.

Pour vous donner un conseil : regardez dans le dossier spam de votre client de messagerie afin de voir quels mots reviennent souvent dans le sujet des e-mails relégués en spam.

5. Utilisez à bon escient la partie supérieure du mailing

Dans la fenêtre d’aperçu du mailing, vous avez la possibilité de présenter le sujet abordé. Il n’y a rien qui s’oppose à insérer une image ou votre logo afin de signaler au destinataire à qui il a affaire. Renoncez par contre à combler les trous dans l’espace supérieur comme par exemple en insérant la date. Ce serait perdre ici l’espace si précieux avec une information mentionnée deux fois, le destinataire ayant déjà visionné dans sa boîte la date de réception du mailing.

Une autre possibilité serait de présenter aux destinataires le contenu de votre mailing en insérant un sommaire.

6. Le moment d’envoi propice

Il y a beaucoup d’études sur le sujet, mais sont-elles vraiment valables pour votre cible ? De manière générale, on peut atteindre les clients B2C également le week-end lorsque ceux-ci ont le temps de consulter tranquillement leurs e-mails privés. Les clients B2B seront plutôt joignables en semaine lors des heures de travail. Evitez cependant de leur écrire le lundi matin, vos e-mails arrivent dans une boite de réception généralement bien remplie et le destinataire sera moins enclin à lire vos mailings.

Ici encore, il est important de faire plusieurs tests avec une même liste de diffusion afin de trouver le moment d’envoi optimal. La question à se poser est la suivante :

« Quand est-ce que mes destinataires se trouvent devant leur ordinateur ou leur smartphone ? »

Ce serait le moment propice pour atteindre votre cible.

7. Faites une offre exclusive

Une offre exceptionnelle dont seuls les abonnés à la newsletter bénéficient ? Une vente privée d’un produit avant que celui-ci soit disponible dans votre boutique ? Une promotion valable uniquement pour les destinataires recevant votre mailing ? Les possibilités d’offres spéciales sont multiples pour inciter vos destinataires à ouvrir votre mailing. Soyez créatifs !

8. Demandez un retour client et utilisez-le à bon escient !

Êtes-vous satisfait par nos produits/prestations ? Est-ce que notre offre vous plaît ? Chaque retour client peut être utilisé afin d’améliorer votre offre. Soyez disponible et joignable en utilisant une adresse e-mail d’expéditeur à laquelle le destinataire peut répondre directement.

N’utilisez donc pas d’adresse noreply@entreprise.fr entant qu’adresse d’expéditeur.

9. Mailing composé uniquement d’images

Les mailings qui ne contiennent que des images sont souvent classifiés dans les spams. De plus, si le mailing venait à arriver dans la boîte de réception du destinataire, il est fort possible que celui-ci ne puisse en voir le contenu s’il a bloqué le téléchargement automatique des images.

Il est important d’équilibrer la relation texte/image afin que votre mailing soit non seulement délivré, mais aussi son contenu affiché.

10. Utilisez vos propres domaines afin de construire votre propre réputation

rapidmail convertit les liens de votre mailing en « liens de tracking » afin que les statistiques puissent être générées. Sous « Paramètres » et « Domaines », vous avez la possibilité d’utiliser votre propre domaine comme par exemple newsletter.votredomaine.fr.

L’avantage c’est que vous pouvez bâtir votre propre réputation. Un lien contenant votre propre domaine inspire également davantage confiance car vos clients le connaissent déjà. Vous améliorez ainsi votre performance.


Pas de mot clé
Date de publication : 24.11.2016

Retour au blog
%

Inscrivez-vous avant le 31.08.2019
et bénéficiez d'un envoi d'e-mailing gratuit vers 2 000 destinataires.

S'inscrire gratuitement